L’industrie solaire est optimiste malgré les préoccupations actuelles

12. mars 2020

Le congrès photovoltaïque national de deux jours débute aujourd'hui à Lausanne. L'industrie solaire fait état d’un très bon bilan en début d'année, remis en question à cause de l'épidémie de corona. Malgré ces préoccupations actuelles, le consensus est clair : le photovoltaïque est en passe de devenir le deuxième pilier de l'approvisionnement énergétique de la Suisse à côté de l'hydroélectricité, et peut également con-tribuer de manière significative à la sécurité d'approvisionnement en hiver.

En collaboration avec l'Association des entreprises électriques suisses (AES) et l'Office fédéral de l'énergie (OFEN), Swissolar organise le congrès photovoltaïque national annuel. La 18ème édition de cette année aura lieu aujourd'hui et demain au Centre de convention SwissTech de l'EPFL à Lausanne. L'événement a été autorisé par les autorités compétentes du canton de Vaud et des mesures supplémentaires ont été prises pour protéger les participants.

L'épidémie de corona est également un thème dominant de la conférence. Après un début d'année positif pour la plupart des acteurs du marché avec une demande croissante de systèmes photovoltaïques dans divers segments, des goulets d'étranglement dans l'approvisionnement en modules chinois sont rapidement apparus. Alors que cette situation se détend à nouveau progressivement, les préoccupations concernent désormais le risque d’absence d'employés pour cause de maladie.

Davantage de systèmes solaires sur les immeubles collectifs, les bâtiments industriels et commerciaux

Malgré ces préoccupations actuelles, l'industrie solaire est dans un état d'esprit optimiste. Après les années difficiles de 2015-2018, le marché semble s'être redressé l'année dernière. En particulier, le marché des grandes installations sur les immeubles collectifs et les bâtiments industriels et commerciaux est en pleine croissance. L'une des principales raisons en est que le délai de paiement de la rétribution unique a été réduit à moins d'un an, ce qui améliore considérablement la sécurité pour les investisseurs.

Il faut multiplier par 20 le nombre de panneaux photovoltaïques

Lors du congrès, Swissolar démontre que le remplacement des énergies fossiles et nucléaires en Suisse nécessite une augmentation de la capacité photovoltaïque d'un facteur 20 par rapport à aujourd'hui, pour atteindre 50 gigawatts. Ainsi, une production annuelle de 45 térawattheures d'électricité solaire peut être atteinte d'ici 2050. En combinaison avec d'autres technologies d'énergie renouvelable telle que l'énergie hydroélectrique et les technologies de stockage, l’énergie solaire peut garantir un approvisionnement énergétique sûr même pendant les mois d'hiver. La surface nécessaire pour cela est disponible sur nos bâtiments, mais les incitations économiques pour ce développement font défaut. La libéralisation complète du marché de l'électricité prévue ralentira encore ce développement si des mesures compensatoires ne sont pas mises en œuvre.

Le développement du marché et les réflexions sur les conditions cadres politiques selon différentes perspectives sont les thèmes des deux premiers blocs de conférences. Ces présentations seront suivies d'une discussion sur les défis liés à une expansion massive du photovoltaïque et son intégration dans les réseaux électriques et le stockage. Un autre bloc de présentations portera sur l'état actuel de la recherche, en mettant l'accent sur les nouvelles technologies de cellules et le potentiel des bâtiments. L'utilisation de modules solaires dans l'enveloppe du bâtiment - l'une des compétences clés de l'industrie solaire suisse - est également le sujet de la dernière session. La conférence s'achèvera par une intervention du célèbre chercheur en climatologie, le professeur Thomas Stocker, qui rappellera aux participants l'urgence d'agir.

Annexes:

 

Pour de plus amples informations:

David Stickelberger, directeur Swissolar, stickelberger@swissolar.ch

--

A propos de Swissolar

En sa qualité d’Association des professionnels de l’énergie solaire, Swissolar défend les intérêts de près de 750 membres – totalisant environ 5‘500 postes de travail dans l’industrie solaire suisse – auprès du grand public, des milieux politiques et des autorités régulatrices.

Le soleil apporte à la Suisse 200 fois plus d’énergie qu’elle n’en a besoin. Swissolar s’engage pour un tournant énergétique vers un approvisionnement en énergie sans avoir recours aux sources d’énergie fossiles et nucléaires. La chaleur et l’électricité solaire y joue un rôle majeur.

www.swissolar.ch

--